VisionexMD: un supplément perfectionné pour la santé des yeux

Visionex Bottle with Globe

La santé du cœur, du cerveau et des os, on y pense, mais qu’en est-il de la santé des yeux? Après le cerveau, les yeux constituent l’organe le plus complexe du corps. Avec l’âge, il est malheureusement probable que l’acuité visuelle se diminue.

Cette perte de l’acuité visuelle tient en bonne partie aux dommages causés par des facteurs environnementaux. Au nombre de ces facteurs, il y a le soleil, la sécheresse et la pollution de l’air, auxquels les yeux sont constamment exposés, sauf pendant le sommeil.

Depuis une vingtaine d’années, la recherche a grandement progressé en matière de nutrition et de santé oculaire. Pour contribuer à préserver la santé des yeux à long terme, les ophtalmologues recommandent de suivre un régime alimentaire riche en fruits et légumes et d’ajouter à l’alimentation quotidienne un supplément perfectionné pour la santé oculaire.

Visionex préserve le bon état des yeux et l’acuité visuelle en procurant des nutriments essentiels à la santé oculaire et des antioxydants qui aident à lutter contre les radicaux libres dommageables.

Sommaire

  • Le système nerveux central est formé du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs périphériques et d’autres structures qui nous aident à percevoir le monde, y compris les yeux.
  • En conjugaison avec le cerveau et le système nerveux, l’œil humain nous permet de traiter les images du monde extérieur.
  • L’œil est particulièrement vulnérable aux dommages de source photochimique ou oxydative par exposition à la lumière et à des facteurs environnementaux de même qu’en raison de son taux métabolique élevé.
  • Comme mode de protection contre les dommages, l’œil a la capacité de concentrer les nutriments d’une façon sélective.
  • Parmi les nutriments qui favorisent la santé oculaire, signalons la vitamine C, le zinc, la lutéine, la zéaxanthine et certains phytonutriments.
  • Comme l’organisme ne produit pas ces nutriments, il faut les obtenir à partir du régime alimentaire ou d’un supplément nutritionnel.
  • Visionex d’USANA et formulé pour favoriser précisément la santé des yeux grâce à la lutéine, la zéaxanthine, la vitamine C, le zinc et un extrait de myrtille.
  • De nouvelles études montrent que bon nombre de nutriments – en particulier la lutéine et la zéaxanthine – assurent aussi d’autres bienfaits pour la santé du cerveau et de la peau.

Le système nerveux central et la barrière hémato-encéphalique

Le système nerveux central (SNC) est formé du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs périphériques et d’autres structures qui coordonnent et influencent l’activité de toutes les parties du corps. On dit que les yeux font partie du SNC puisque, au début de la période du développement embryonnaire, bon nombre de ses constituants étaient des tissus cérébraux. De plus, plusieurs nerfs et le cerveau sont nécessaires pour percevoir la lumière que les yeux intègrent comme un objet physique. Le fait que les yeux font partie du système nerveux central est important, car toutes les structures du SNC sont protégées par la barrière hémato-encéphalique (BHE).

La BHE est une membrane semi-perméable très sélective qui sépare le sang en circulation des liquides et structures du SNC. Elle est formée de connexions particulièrement étroites entre les cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins à l’intérieur et autour du SNC. La BHE a pour fonction de protéger ces structures très délicates. À cette fin, elle permet à seulement quelques molécules, nutriments et substances chimiques de passer par diffusion passive ou par transport sélectif. L’eau est un exemple de molécule qui traverse de façon passive la BHE, tandis que des molécules plus grosses comme le glucose, les acides aminés, les gras et d’autres nutriments essentiels au fonctionnement du cerveau, des neurones et des yeux sont activement transportés d’une façon sélective. Il s’ensuit que tous les nutriments ne se rendent pas jusqu’au système nerveux central. Par conséquent, pour fournir des nutriments au cerveau, aux neurones et aux yeux, il faut que des interventions nutritionnelles sélectives ciblent les composés connus pour traverser la barrière hémato-encéphalique.

Anatomie et physiologie de l’œil Fonctionnement de la vision

L’œil humain détecte les radiations (lumière) dans une partie précise du spectre appelée lumière visible. L’œil humain normal peut distinguer un nombre presque incalculable de couleurs à l’intérieur du spectre. Il peut aussi former l’image d’objets directement en face de nous ou à des kilomètres de distance. La sensibilité de l’’œil est si grande qu’il peut répondre à un seul photon de lumière. Il doit cette capacité à la forte concentration de récepteurs sensoriels dont il est doté. En fait, plus de 70 % des récepteurs sensoriels de l’organisme se trouvent dans les yeux. Pourtant, l’œil ne fait que capter et concentrer la lumière. C’est le cerveau qui interprète les messages que l’œil perçoit pour nous permettre de « voir » le monde. Afin de comprendre la vision, il est donc nécessaire d’étudier le fonctionnement conjoint des yeux, du cerveau et des nerfs optiques qui permet l’interprétation visuelle du monde environnant.

En réalité, nous voyons des motifs de lumière qui s’impriment sur la rétine – une couche de cellules sensibles à la lumière située au fond de l’œil. Située au centre de la rétine, la macula est le point de concentration de la lumière où l’acuité visuelle est la plus nette. Le traitement de l’information visuelle s’amorce dans la rétine et la macula. La lumière concentrée par le cristallin sur ces parties de l’œil déclenche des récepteurs précis qui passent à l’action. En fonction de la couleur de la lumière et du moment du jour ou de la nuit, ces récepteurs enclenchent une signalisation cellulaire en cascade. Ce sont ces voies de signalisation cellulaire qui, par le biais des nerfs optiques, transmettent les signaux provenant de l’œil au cortex visuel primaire du cerveau complètement à l’arrière de la tête. En bout de ligne, c’est ce qui nous permet de percevoir les objets environnants.

La vulnérabilité des yeux à la dégradation

L’œil, en particulier la rétine et encore plus la macula, est vulnérable aux dommages photochimiques et oxydatifs. La lumière naturelle du jour, la lumière artificielle des ampoules ou des écrans d’ordinateur, l’exposition à des facteurs environnementaux nocifs et les oxydants produits par suite du taux métabolique élevé de l’œil sont tous dommageables. Au fil du temps, les blessures s’accumulent et avec l’âge, l’acuité visuelle se dégrade.


Ce qui est surtout préoccupant, ce sont les facteurs environnementaux qui entrent en contact avec l’œil, ainsi que les rayons qui y pénètrent. Tout comme la lumière solaire de forte intensité (les rayons UV) peut brûler et endommager la peau, ce même rayonnement peut altérer les structures de l’œil. Tout compte fait, c’est un un dilemme intéressant que l’œil doit résoudre. D’une part, aux fins de la vision, il doit laisser entrer la lumière à l’intérieur et d’autre part, il doit en réduire la quantité pour aider à atténuer les dommages que celle-ci pourrait lui infliger.

Pour mieux lutter contre les effets nocifs des facteurs environnementaux et de la lumière, l’œil a développé un mécanisme ingénieux permettant de concentrer des nutriments précis pour aider à réduire les dommages. Flavonoïdes, vitamine C, zinc, lutéine et zéaxanthine comptent parmi ces nutriments. Les flavonoïdes et la vitamine C favorisent le bon état des vaisseaux sanguins pour assurer la libération des nutriments. La vitamine C et le zinc agissent ensemble pour assurer une protection antioxydante, tandis que le zinc aide aussi à transporter jusqu’à l’œil la vitamine A, un nutriment essentiel à la vision. La partie centrale de la macula – le point de la rétine recevant la plus grande quantité de lumière – renferme un pigment jaune dense appelé pigment maculaire. Celui-ci aide à protéger les récepteurs sensibles de la macula contre les effets potentiellement nocifs des longueurs d’ondes lumineuses plus courtes et de forte intensité (aussi appelée lumière bleue). Les nutriments qui composent le pigment maculaire sont les caroténoïdes lutéine et zéaxanthine.

Les caroténoïdes constituent une vaste famille de plus de 750 pigments végétaux qui se forment naturellement. Ce sont ces composés qui donnent aux fruits et légumes leurs couleurs rouge, orange et jaune. Fait intéressant, compte tenu de tous les caroténoïdes dans la nature, l’œil a acquis la faculté de concentrer précisément et de façon sélective la lutéine et la zéaxanthine dans l’œil, dans des neurones participant à la vision et dans certaines régions du cerveau. Avec ces autres nutriments, l’œil est bien équipé pour faire face aux stress quotidiens.

Comme l’organisme ne synthétise pas la lutéine, la zéaxanthine, la vitamine C, le zinc et les flavonoïdes, on doit les obtenir à partir du régime alimentaire ou d’un supplément nutritionnel. La recherche montre que les niveaux de ces nutriments de protection oculaire dans l’organisme sont en corrélation avec la quantité consommée. Cette quantité augmente en quelques jours à peine et tant et aussi longtemps que les nutriments sont consommés. Malheureusement, dès que l’on cesse de consommer ces nutriments, la quantité dans l’organisme baisse aussi rapidement qu’elle a augmenté. Par conséquent, il est important de suivre régulièrement un régime alimentaire sain et de prendre un supplément nutritionnel qui favorise la santé oculaire.

Le fondement scientifique de VisionexMD

 

Visionex Bottle on Eye Chart

La lumière qui s’infiltre dans les couches internes de la rétine est filtrée par la pigmentation jaune de la macula. Celle-ci est particulièrement vulnérable aux dommages oxydatifs en raison deson taux métabolique élevé et du fait que la lumière qui se concentre sur elle stimule la production de radicaux libres. La pigmentation jaune de la macula aide à protéger ses récepteurs sensibles contre les effets potentiellement nocifs de la longueur d’ondes courte de la lumière bleue.

Les pigments maculaires comprennent les caroténoïdes lutéine et zéaxanthine, un isomère de la lutéine, qui offrent à l’œil une double protection :  d’abord, en agissant comme des filtres qui absorbent une partie de la lumière bleue de haute énergie et ensuite comme des antioxydants qui luttent contre les radicaux libres et d’autres oxydants induits par la lumière.

Le taux moyen de pigmentation maculaire tend à être faible, surtout chez les personnes qui consomment peu de fruits et légumes. Il est pourtant important que ce taux soit adéquat, non seulement pour la santé oculaire à long terme, mais aussi parce qu’on a établi un lien entre la densité optique du pigment maculaire (DOPM) et l’efficacité de la vision. Un supplément avec lutéine et zéaxanthine peut aider à accroître la DOPM qui favorise l’acuité visuelle et préserve la santé oculaire à long terme et la tolérance à l’éblouissement, tout en améliorant les contrastes et en réduisant la photoélasticité.

Outre la lutéine et la zéaxanthine, la formule de Visionex renferme trois autres  atouts nutritionnels importants pour la santé de l’œil : un extrait de myrtille, la vitamine C et le zinc. On a montré que la myrtille, riche en anthocyanosides antioxydants, aide à conserver des vaisseaux capillaires sains, y compris ceux de l’œil.  La vitamine C assure une protection antioxydante supplémentaire, surtout à la rétine et à la cornée, là où sa concentration est sensiblement plus élevée que dans le sang. Enfin, le zinc semble produire un effet qui s’ajoute à celui des antioxydants pour favoriser une bonne acuité visuelle.

Au cours de vingt dernières années, la recherche sur la nutrition et la santé oculaire a beaucoup progressé. Les chercheurs comprennent mieux comment la nutrition peut contribuer à promouvoir une bonne vision et à faire baisser le risque de développer des troubles oculaires liés à l’âge. AREDS est une étude commanditée par le National Eye Institute (Institut national de l’œil). Des études avaient déjà établi un lien entre la santé oculaire et la nutrition, mais on a souhaité étudier ce lien potentiel plus en profondeur. Selon le groupe de recherche, le but était « d’en apprendre plus long sur l’histoire naturelle et les facteurs de risque pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et la cataracte » et « d’évaluer les effets de fortes doses d’antioxydants et de zinc sur le développement de la DMLA et de la cataracte. » L’étude portait sur 3640 individus âgés de 55 à 80 ans. Les sujets dans le groupe étudié ont reçu des doses quotidiennes de 500 mg de vitamine C, 400 UI de vitamine E, 15 mg de bêta-carotène (25 000 UI de vitamine A) et 80 mg de zinc*. Les résultats ont montré que la supplémentation permettait de ralentir la DMLA de 25 % et la perte d’acuité visuelle de 19% chez les individus à haut risque. Ces résultats ont été confirmé depuis par plusieurs études à plus petite échelle. Dans les années qui ont suivi la première étude AREDS, de nouveaux travaux ont aussi montré les bienfaits de la lutéine, la zéaxanthine, la DHA et l’EPA.

Une autre étude phare est la Lutein Antioxidant Supplement Study (LAST, étude sur la supplémentation en lutéine antioxydante) publiée dans la revue Optometry. Les résultats de cette étude ont montré que les symptômes de la DMLA peuvent s’améliorer grâce à la supplémentation en lutéine purifiée ou un mélange de lutéine et d’autres antioxydants comme la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E et le bêta-carotène. Les doses de lutéine et de zéaxanthine utilisée dans cette étude étaient de 10 mg et 2 mg respectivement.

Stringham JM, et Hammond BR ont réalisé une étude sur 40 sujets sains avec un âge médian de 23,9 ans. Ces sujets ont reçu des suppléments (compléments) quotidiens de lutéine (10 mg) et de zéaxanthine (2 mg) pendant six mois. Les yeux de ces sujets ont ensuite été soumis à des tests d’éblouissement semblables à des situations courantes, y compris être à l’extérieur par une journée ensoleillée, de longues séances face à un écran d’ordinateur, et l’exposition nocturne aux phares d’un véhicule. Après six mois de supplémentation, la densité du pigment maculaire (DPM) moyenne chez les participants avait augmenté de manière importante par rapport à la valeur moyenne au début de l’étude. Une plus forte DPM a été liée à une meilleure acuité visuelle. Après avoir testé la performance des sujets sur des tâches visuelles, les chercheurs ont conclu que quatre à six mois de supplémentation en lutéine et zéaxanthine conduisent à une meilleure performance visuelle dans des situations de fort éblouissement.

Le National Eye Institute (Institut national de l’œil) est en train d’effectuer une deuxième étude (AREDS2) afin d’évaluer les effets de ces nutriments sur la DMLA et la perte de vision chez les individus à haut risque. Les doses utilisées sont les suivantes : 10 mg de lutéine, 2 mg de zéaxanthine, 350 mg de DHA et 650 mg d’EPA. De plus, cette étude va aussi mesurer l’effet de deux modifications à la formule de la première étude AREDS. Celles-ci sont : l’absence de bêta-carotène et la réduction de la dose de zinc (25 mg/jour).

Publiée en 2013, l’étude AREDS 2 visait à évaluer plusieurs versions de la formule originale : remplacement du bêta-carotène par la lutéine et la zéaxanthine, utilisation d’huile de poisson, réduction marquée de  la quantité de zinc (25 mg). Malgré le retrait du bêta-carotène, les résultats sont demeurés inchangés, ce qui a permis de conclure que la lutéine et la zéaxanthine pouvaient remplacer le bêta-carotène en toute sûreté et efficacité. La formule à teneur réduite en zinc (25 mg) était tout aussi efficace que celle à forte teneur.  L’ajout des acides gras oméga-3 AEP et ADH n’a apporté aucun autre bienfait pour freiner la progression de la DMA. Selon les résultats de l’étude, il serait bien fondé d’utiliser la lutéine et la zéaxanthine au lieu du bêta-carotène et de conserver un taux adéquat de zinc et des quantités égales ou similaires de vitamines C et E ainsi que de cuivre.

La dernière étude portait sur plus de 100 000 participants provenant des études Nurses’ Health Study et Health Professionals Follow-up Study. Tous les sujets étaient âgés d’au moins 50 ans et n’avaient reçu aucun diagnostic de DMA, de diabète sucré, de maladie cardiovasculaire et de cancer (sauf de cancer de la peau sans présence de mélanome). Les chercheurs ont analysé l’apport en caroténoïdes à partir de mesures de référence et de suivi tirées de questionnaires sur la fréquence de l’apport alimentaire pour ensuite calculer les taux plasmiques prévus de caroténoïdes. Les résultats indiquaient que le risque d’être atteint de DMA grave était réduit de 40 % chez les participants ayant le taux plasmique moyen le plus élevé de lutéine et de zéaxanthine, comparativement aux sujets ayant le taux moyen le plus faible. Les auteurs de l’étude ont conclu que « la lutéine et la zéaxanthine forment des pigments maculaires qui pourraient avoir des effets protecteurs contre la DMA, par réduction du stress oxydatif, absorption de la lumière bleue et stabilisation des membranes cellulaires. »

Quels Nutriments Apportent le Meilleur Soutien à une Bonne Vue ?

Vitamine C

La vitamine C est un antioxydant présent dans les fruits et légumes. Elle soutient la santé des capillaires sanguins, des gencives, des dents et du cartilage. La vitamine C se trouve dans quasiment toutes les cellules de l’organisme et sa concentration est sensiblement supérieure dans la rétine que dans le sang. Comme le corps humain ne fabrique pas de vitamine C, elle doit être consommée dans l’alimentation.

Zinc

Le zinc est un oligo-élément présent à forte concentration dans les yeux. Il joue un rôle crucial dans le transport de la vitamine A vers la rétine. Les carences en zinc ont été liées à une mauvaise vision nocturne et à l’opacification de la cataracte.

Lutéine et zéaxanthine

La lutéine et la zéaxanthine sont des caroténoïdes et ont toutes deux des fonctions antioxydantes, qui aident à neutraliser les radicaux libres et à réduire le stress oxydatif. Bien qu’aucun de ces nutriments n’a été inclus dans la première étude sur les maladies oculaires liées à l’âge (age related eye disease study ou AREDS), le National Eye Institute (Institut national de l’œil) est en train de mener une deuxième étude (AREDS2) afin de confirmer si un supplément (complément) renfermant 10 mg de lutéine et 2 mg de zéaxanthine peut réduire le risque de développement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Acides gras oméga-3

Les graisses constituent une partie essentielle de l’alimentation humaine. Les deux familles d’acides gras essentiels sont les acides gras oméga-3 et oméga-6. La plupart des individus consomment suffisamment d’acides gras oméga-6. Cependant, il est courant que les apports en acides gras oméga-3 soient faibles, en particulier pour l’acide docosahexaénoïque (DHA) et l’acide éicosapentaénoïque (EPA). Ces acides gras jouent un rôle important dans de nombreux aspects de la santé, y compris la structure des membranes, le développement neural, la régulation du rythme cardiaque, de la tension artérielle et de l’inflammation.
On trouve de fortes concentrations de DHA dans la rétine. Il a été démontré que les carences alimentaires en DHA chez les animaux peuvent causer des troubles visuels et une détérioration de la rétine. En plus de la lutéine et la zéaxanthine, la DHA et l’EPA font également l’objet d’études dans le cadre de l’AREDS2.

Extrait de myrtille

On a montré que la myrtille, riche en anthocyanosides antioxydants,  aide à conserver des vaisseaux capillaires sains, y compris, ceux de l’œil, tout en étant bénéfique pour la rétine.  Voilà qui est particulièrement important , non seulement pour favoriser la santé oculaire, mais pour libérer des nutriments dans ce tissu de forte activité métabolique.

Visoinex Bottle with Globe

 Les bienfaits de Visionex

La perte graduelle de l’acuité visuelle tient en bonne partie aux dommages causés par des facteurs environnementaux. Parmi ces facteurs auxquels les yeux sont constamment exposés, sauf pendant le sommeil, signalons la pollution de l’air, la sécheresse et les dommages oxydatifs causés par le soleil. Les ingrédients contenus dans Visionex agissent ensemble pour favoriser une bonne vision. La formule est conçue pour protéger les tissus délicats de l’œil contre la photo-oxydation.

Le supplément Visionex avec lutéine et zéaxanthine peut aussi aider à préserver les fonctions visuelles. L’utilisation de ces caroténoïdes importants renforce la tolérance à l’éblouissement, aide au rétablissement par suite d’une exposition à la lumière vive, favorise l’acuité visuelle en cas de faible luminosité ou de nébulosité et peut aussi favoriser une bonne vision en définissant des contours plus nets.

D’autres bienfaits de Visionex pour la santé

De nouvelles études et d’autres plus récentes ont montré que les ingrédients dans la formule Visionex d’USANA comportent des bienfaits autres qu’oculaires. Comme nous l’indiquons plus haut, les flavonoïdes et la vitamine C favorisent le bon état des vaisseaux sanguins. La vitamine C et le zinc agissent ensemble pour fournir une protection antioxydante, tandis que le zinc aide aussi à transporter jusqu’à l’œil la vitamine A. La partie centrale de la macula – le point de la rétine recevant la plus grande quantité de lumière – renferme un pigment jaune dense appelé pigment maculaire. Celui-ci aide à protéger les récepteurs sensibles de la macula contre les effets potentiellement nocifs des longueurs d’ondes lumineuses plus courtes et de forte intensité (aussi appelée lumière bleue). De toute évidence, ces nutriments ont les mêmes bienfaits dans tout l’organisme, mais les travaux de recherche les plus prometteurs se concentrent sur la lutéine et la zéaxanthine.

La lutéine et la zéaxanthine s’accumulent dans l’ensemble de l’organisme, tout en se concentrant dans les tissus, les organes, les os, et plus particulièrement dans la peau et dans certaines régions du cerveau. Aujourd’hui, on peut établir des liens avec plusieurs résultats obtenus en matière de santé de la peau et du système cardiovasculaire, de fonctionnement cérébral et cognitif, ainsi qu’avec d’autres mesures de la santé oculaire.

Bon nombre de leurs effets ont été observés non seulement chez l’adulte, mais aussi chez le nourrisson, l’enfant, l’athlète d’élite et la personne âgée.

La santé cardiovasculaire

Les deux substances agissent d’abord comme antioxydants et contribuent à protéger contre le stress oxydatif dommageable les membranes lipidiques de tous les tissus dans lesquels elles se trouvent, y compris les particules essentielles de source lipidique responsables de la santé cardiovasculaire qui circulent dans le débit sanguin.

La santé de la peau

Les principales hypothèses pour expliquer les effets étendus de la lutéine et de la zéaxanthine sont axées sur trois propriétés clés de leurs structures  moléculaires. Les deux substances agissent d’abord comme antioxydants et contribuent à protéger contre le stress oxydatif dommageable les membranes lipidiques de tous les tissus dans lesquels elles se trouvent, y compris les particules essentielles de source lipidique responsables de la santé cardiovasculaire qui circulent dans le débit sanguin. Ensuite, tout comme ellesla protègent la rétine et la macula contre la lumière solaire, la lutéine et la zéaxathine offrent aussi une protection à d’autres tissus exposés au soleil, en particulier la peau. Par exemple, lorsque l’épiderme s’enrichit de caroténoïdes, y compris la lutéine et la zéaxanthine, ceux-ci assurent l’équivalent d’un FPS (facteur de protection solaire) d’environ six à huit.

La lutéine et la zéaxanthine sont également bénéfiques pour l’apparence de la peau en augmentant la quantité de lipides en surface (pour l’hydratation et l’élasticité) et en renforçant l’activité photoprotectrice antioxydante naturelle afin d’atténuer les méfaits visibles du soleil. La vitamine C contenue dans Visionex favorise aussi la synthèse du collagène, une importante protéine structurelle de la peau.

Plusieurs de leurs effets ont été observés non seulement chez l’adulte, mais aussi chez le nourrisson, l’enfant, l’athlète d’élite et la personne âgée. Les principales hypothèses pour expliquer les effets étendus de la lutéine et de la zéaxanthine sont axées sur trois propriétés clés de leurs structures  moléculaires.

La santé cérébrale et cognitive

Enfin, deux facteurs jouent vraisemblablement un rôle à l’égard de la santé cérébrale. Comme nous l’avons déjà indiqué, en plus de pouvoir traverser la barrière hémato-encéphalique pour se déposer dans l’œil, on a montré que la lutéine et la zéaxanthine allaient aussi se déposer dans certaines régions du cerveau. Qu’est-ce qui peut expliquer des effets aussi étendus sur la cognition? Deux facteurs entrent vraisemblablement en ligne de compte et ils sont tous deux liés à l’augmentation de la vitesse et de l’efficacité de la transmission de signaux par les neurones.

On postule en premier lieu que le mécanisme qu’elles enclencheraient améliorerait la vitesse de transmission des signaux aux neurones. Ce serait le résultat de leurs propriétés antioxydantes et de leur aptitude à « faire la navette » d’électrons ou d’autres signaux neuraux vers les neurones.

Selon la deuxième hypothèse, la lutéine et la zéaxanthine agissent en conjugaison par des voies de signalisation cellulaire pour mettre en fonction des gènes précis. On a ainsi montré que les deux substances activent des voies de signalisation cellulaire précises qui, à leur tour, mettent en fonction un gène qui resserre très fortement des éléments – particulièrement des neurones – dans ce qu’on appelle des jonctions serrées. Celles-ci se comparent à de la colle qui assure un contact étroit entre les cellules. Plus on augmente la quantité de colle, plus le contact est solide et étroit. En quoi est-ce important? Les neurones doivent envoyer des messages non seulement au long de leurs cellules, mais ils doivent aussi communiquer avec les cellules. Plus la connexion est étroite, plus le signal est efficace à l’envoi et à la réception. L’efficacité accrue de la signalisation permet une transmission accélérée du message. En outre, une plus grande quantité de cette colle cellulaire pourrait aider les neurones du cerveau à mieux établir de nouvelles connexions, ce qui est très important pour l’apprentissage et la mémoire.

Les résultats ont montré que chez les personnes ayant la quantité la plus élevée de caroténoïdes circulantes, particulièrement de lutéine et zéaxanthine, il y a une amélioration des indicateurs de la fonction cérébrale, notamment :  apprentissage, mémoire, fluidité verbale, acquisition de savoir et d’expérience, délai de réaction, équilibre, efficacité neurale (délai de traitement de l’information) et plusieurs autres mesures du rendement cognitif.

Apports alimentaires de lutéine et zéaxanthine

Bien que les rôles joués par la lutéine et la zéaxanthine dans la physiologie de tous ces tissus restent méconnus, les liens entre la lutéine et l’état de santé en général sont si bien étayés que de nombreuses organisations nationales et régionales de santé ont recommandé un apport accru de lutéine alimentaire.

Même si on a montré l’avantage d’une consommation globale accrue de caroténoïdes, y compris la lutéine et la zéaxanthine, sur l’état de santé en général, l’apport provenant du régime alimentaire des adultes et des enfants est nettement insuffisant. Par conséquent, la plupart des gens auraient intérêt à accroître leur consommation de ces substances grâce à une saine alimentation et (ou) la prise de suppléments nutritionnels.

La différence USANA

L’exposition au soleil et à l’éblouissement causé par un écran d’ordinateur peut certes nuire à la vision. Il faut préserver la santé oculaire à long terme avec des moyens de protection adéquats, comme des lunettes de soleil, et fournir aux yeux les caroténoïdes alimentaires qu’il leur faut. Les liens entre  lutéine et zéaxanthine et santé oculaire sont si probants que de nombreuses organisations nationales et régionales de santé ont recommandé d’accroître l’apport en lutéine alimentaire. Les quantités de lutéine, zéaxanthine et autres nutriments favorisant la santé oculaire et agissant ensemble dans Visionex peuvent vous aider à conserver pendant longtemps une excellente vision.

Vous ne trouvez pas ce que vous recherchez? Veuillez lancer une nouvelle recherche ou poser une question ici