La santé cardiaque optimale : peu de gens en profitent

Rares sont les Américains qui répondent aux critères de santé cardiaque de la American Heart Association (AHA), selon une étude publiée dans la revue Circulation de cet organisme.

Les données ont été collectées auprès de 1 933 hommes et femmes de 45 à 75 ans qui ont participé à l’étude Heart Strategies Concentrating on Risk Evaluation (Heart SCORE).

Des examens physiques, questionnaires et tests sanguins ont servi à recueillir ces données auprès des participants. Sept facteurs distincts (quatre comportements et trois facteurs) constituaient les critères d’analyse de la santé cardiaque idéale : non-tabagisme, réalisation d’objectifs en matière d’alimentation, atteinte d’objectifs d’activité physique, taux de cholestérol non traité inférieur à 200, tension artérielle inférieure à 120/80, indice de masse corporelle (IMC) inférieur à 25 et taux de glucose à jeun inférieur à 100.

Un seul des 1 933 participants (0,05 %) répondait aux sept critères de la santé cardiovasculaire idéale telle que la définit l’AHA. Moins de 10 % des participants répondaient à au moins cinq des critères. Trente-neuf sujets (2,0 %) respectaient les quatre comportements et 27 (1,4 %) les trois facteurs de l’indice de santé idéale.

Selon cette étude axée sur un groupe particulier, la prévalence d’une santé cardiovasculaire idéale est vraiment très faible chez les Américains d’âge moyen. D’autres interventions d’ordre individuel et collectif seront nécessaires pour réaliser d’ici 2020 l’objectif d’impact sur la santé cardiovasculaire déterminé par la American Heart Association.

Bambs C, Kip KE, Dinga A, Mulukutla SR, Aiyer AN, Reis SE. Low prevalence of « ideal cardiovascular health » in a community-based population: the heart strategies concentrating on risk evaluation (Heart SCORE) study. Circulation. 2011;123(8):850-7.